ESPACE pour la COMMUNICATION

__________________________

Si nous avons tous des droits, nous avons par contre des devoirs. Malheureusement l'on peut dire que la plupart d'entre nous occultent les devoirs envers la Société, tout leur étant dû.
En créant ce site sur le WEB, je me permets de constater, de critiquer, d'apporter des idées avec des solutions. C'est évident, il y a des critiques à apporter, le dialogue est ouvert.

Avec la MULTIPROGRAMMATION il y a des idées pour la création d'emplois à plein temps,stables et durables. Il est évident que ces emplois n'existant pas, il n'y a aucune référence, ce que je propose n'existe nulle part dans le monde. Je l'ai acquis sur le terrain au contact de toutes sortes de races, de couleurs, de cultures, etc.

Dans nos structures actuelles aux mains de personnes(mettons 10.000)qui décident pour nous, soit nous leur avons fait un chèque en blanc par le vote, soit par les études qui les rendent inamovibles responsables mais pas coupables, avec les conséquences que l'on connaît malheureusement trop, il n'y a pas de la vraie COMMUNICATION.

En rapport avec les municipalités, en liaison avec les Conseillers Généraux et le Conseil Général, les Conseillers Régionaux et le Conseil Régional, les Députés, les Sénateurs, la Presse Écrite, l'Audiovisuel (Radio - TV), les Associations, etc., il est facile de créer un Espace de la Communication, autour d'un financement judicieux et sérieux.

Cet espace de la Communication deviendrait l'Espace Politique, la Politique reviendrait enfin crédible.

Cet Espace évolutif sur un site choisi avec des salles polyvalentes, d'une Télévision Locale ou de Proximité animée par 50% de femmes et 50% d'hommes équipés de moyens électroniques tels que : magnétophones, camescospes, ordinateurs et autres.

L'Espace pour la Communication inclue dans la Multiprogrammation comprend :

Une section administrative, financière, industrielle, commerciale, artisanale.

Une section éducation, formation, préparation à la vie active et à l'entreprise, lutter contre l'illettrisme et ses corollaires, sortie du monde du travail, très important pour le mieux vivre.

Une section audiovisuelle, culturelles, informations, distractions, par tranche d'âge. Evidemment une chaîne TV internationale indépendante de ce qui existe actuellement afin d'éviter la contamination par la médiocrité.

Mettre fin à la pagaille dans les attributions des fréquences de la F.M. notamment par une fréquence unique pour les grands diffuseurs, tels : Europe 1, France Inter, RMC Info, R.T.L., ainsi que les autres : France Info, NRJ, Sud Radio, etc.

Une section sport, généraliser le gymnastique et ses composants, tous les sports. En partant du plus jeune âge.

Une section de solidarité(chômage, RMI, aides sociales et familiales, surtout dialogues effectifs entre les générations, ménagères à domicile, etc.).

Une section santé et du mieux vivre, en incluant la Sécurité Sociale.

Une section sécurité, délinquances, prisons, réinsertion, leurs corollaires.

Une section d'associations locales, encouragement au bénévolat.

Une section agricole,(céréales, viticultures, élevages, fruits et légumes, lait, oléagineux, etc.).

Une section préretraités, retraités, anciens combattants, Résistants, Déportés, 3° et 4° âge.

Une section maison de retraites(non aux mouroirs), repos, convalescence.

Une section générale, exemple : cas sensibles, délicats, peu et très importants, etc.

Une section extrêmement importante : l'exportation et ses corollaires. Il est urgent d'y inclure une TV internationale(type CNN), cliquer sur les pages : " afrique 2004.htm et telecratie.htm ").

A l'ère des médias : Presse Écrite, Radiodiffusion, Télévision, Télécommunications, Satellites, Internet, nous avons du mal à communiquer entre nous au niveau des villages, des communes, des quartiers, des villes, des cantons, des arrondissements, des départements, au - dessus c'est le blocage total organisé par la dictature de la Politique qui refuse le dialogue avec la complicité du corporatisme de l'Administration, de l'État omniprésent et de l'Audiovisuel, en priorité la Télévision quelle soit privée ou publique.

A ce jour je pense que toutes les Mairies sont informatisées, toutefois il faut faire une différence entre les petites, les moyennes , les grandes.

Dans les petites communes informatisées, l'Informatique est employée à peu près à10% de ses possibilités, que faire des 90% restant ? Eh bien, les mettre aux services des habitants qui sont des contribuables, il y aura des grincements de dents. Il faut persévérer intelligemment en allant vers les gens quelques soient leurs différences.

C'est avec le dialogue, la transparence, la communication, la contribution à l'intégration, que le résultat sera positif.

C'est le moyen le plus efficace pour réunir, associer les Françaises et les Français pour un dialogue avec des interfaces efficaces qui permettraient en outre la création de pôles de Micro-Industries, d'Artisanats, de Commerces, usines relais, incitations fiscales, etc.

Remettre, redonner le goût au travail, surtout bien fait,  de la "gagne".

Vendre à l'exportation, s'investir vers l'extérieur en s'engageant dans la compétition internationale.

Développer les équipements touristiques et assurer leurs promotions, leur pérennité.

Maintenir les services publics, grâce à des actions audacieuses, développer la polyvalence à partir de la Poste et du service du Trésor.

Ce qui permet d'établir des relations nouvelles entre nous, rompre notre isolement, mieux nous connaître, rompre l'anonymat, vaincre enfin notre égoïsme.

Cet ensemble permet de créer des emplois par l'effet "boule de neige" en alliant le social, la diffusion culturelle, l'emploi, le développement des secteurs associatifs et autres, pour une plus grande solidarité entre les femmes et les hommes, les familles, les associations et groupements divers.

Nous devons reconnaître, qu'en matière d'emplois c'est l'archaïsme complet qui perdure à cause de la croissance qui se fait attendre pour moult raisons et par manque de dialogues, de concertations, puis par l'incompétence, la mise à plat de la fiscalité(baisse drastique des charges).

Ce qui peut se résumer par l'engagement dans une campagne à tous les niveaux, sans précédent pour l'emploi.

Dans les premières pages d'accueil du site j'annonce 500.000 emplois créés, ceux-ci doivent être le levier qui permettra d'insérer notre jeunesse dans le monde du travail, il faut qu'elle ne se sente pas dans sa tête cette hantise de la précarité, du chômage, de l'exclusion, qu'elle soit en sécurité physiquement et moralement.

Je ressasse encore, un jour peut - être pas si lointain, nous aurons à régler de drôle de factures accumulées depuis des décennies. Tout partira à vau -l'eau, les colmatages n'arrangeront rien, au contraire le chute sera plus dure. On nous ressassera le coup du fascisme et autres dictatures en herbe..

Ces emplois nouveaux créeront de la richesse nécessaire à la vraie croissance, sans attendre qu'elle vienne de l'extérieur, où l'on pourra attendre très, très longtemps.

Ces 500.000 emplois sont en prise directe avec les Françaises et les Français, ils généreront d'autres emplois de techniciennes et de techniciens, avec en complément l'encadrement indispensable qui servira à pérenniser les emplois ci-dessus.

L'encadrement doit être conçu avec des structures et une organisation modernes, c'est à dire souple et efficace, il comprendra une structure administrative, financière, technique générale dans laquelle on inclura les transports et les déplacements avec des véhicules non polluants(G.P.L.), électriques, ou autres.

FINANCEMENTS :

Transfert des crédits attribués au Chômage (très souvent nuisibles à l'emploi), du RMI, des gaspillages divers, des saupoudrages inutiles; etc.

Engagement plus judicieux de l'État pour créer cette nouvelle structure avec les collectivités locales et Territoriales, des Ministères et leurs Directions, des Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat, réduire et même supprimer les subventions et les gaspillages qui ne servent qu'à l'assistanat, réduire les dépenses de l'Etat et de son train de vie indécent, suppression des saupoudrages inutiles et non rentables.

Pourquoi pas une partie de la redevance ? Les chaînes publiques ont des recettes importantes par la publicité, ce qui est très discutable. D'autant plus que le service public peu réduire son budget d'au moins 10% sans nuire à la qualité du contenu, bien au contraire.

Privatisation d'un chaine par exemple : A2, alors transfert des crédits sur cette nouvelle structure.

Les téléspectatrices et les téléspectateurs paient une redevance, il est logique de leur donner en compensation un Audiovisuel dont la Télévision et une mise en ordre de la FM, ceci correspondant à leurs désirs, peut - être à leurs rêves.

Ainsi qu'au futur Internet au plus haut débit dont et pour la vidéo.

Là, je vois déjà hurler les loups pour un réaménagement de la redevance qui devrait être consacré aux infrastructures et à la recherche. Ainsi qu'à quelques programmes bien ciblés.

Les programmes à tout va et médiocres financés par la publicité où le public et le privé sont semblables.

D'autres détails sur le site.