Gouvernance

A Paris, ils/elles ne comprennent rien depuis des décennies : 

Trois valeurs fondamentales de la République :
                                                                                             Liberté - Egalité - Fraternité

La liberté est définie par le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui.               L'égalité rappelle que la loi est la même pour tous. Nous sommes égaux devant la loi.
La fraternité, ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît.

La Tour Effel, figure symbolique de notre gouvernance, notre devise : Liberté-Egalité-Fraternité.

12 avril 2010

 Sommaire :
1 - Radiodiffusion
2 - Télévision
3 - Gouvernance
4 - Gouvernance Nouvelle

Site le plus visité de PARIS, le symbole le plus prestigieux  de  France



A l''origine de la Radiodiffusion et de la Télévision :

1 - Radiodiffusion : Rappel :

Novembre 1898, Eugène Ducretet réalisa la première liaison téléphonique hertzienne radioélectrique entre la Tour Effel et le Panthéon.

1903, le capitaine Gustave Ferrié militaire de son état avec le soutien de Gustave Effel, cherche à établir un réseau télégraphique sans fil, sans le financement de l'Armée qui ne le soutient pas dans la mesure où elle privilégie à cette époque les signaux optiques et les pigeons voyageurs, jugés plus fiables.

1921, le général Ferrié effectue la première émission expérimentale de radiophonie à usage civil.

2 - Télévision origine officielle en 1927 : Rappel

Novembre 1935 : la télévision passe en 180 lignes de définition, et un émetteur d'ondes courtes est installé au sommet de la tour Eiffel.

4 janvier 1937 : premières émissions, tous les soirs de 20h à 20h30. Il y a une centaine de postes chez des particuliers.

3 septembre 1940 : les Allemands en guerre accaparent la télévision française.

Les premières émissions Paris sont produites depuis la rue Cognacq-Jay (ancienne pension de famille). Un autre studio sera aménagé rue de l'Université dans l'ancien « Magic City ». Pour cela un émetteur Telefunken est installé au sommet de la Tour Eiffel. Ces émissions régulières en français et partiellement en allemand dureront jusqu'au 12 août 1944. Elles étaient reçues par un millier de récepteurs en 441 lignes, essentiellement installés dans les hôpitaux et les foyers pour soldats.

1944 : René Barthélemy met au point la définition de la télévision à 819 lignes. Pendant les années d'occupation, Barthélemy a atteint 1015 et même 1042 lignes.
1944 : René Barthélémy met au point la définition de la télévision à 819 lignes.

29 mars 1945 : reémission de la télévision française depuis les studios de Cognacq-Jay abandonnés par les Allemands.

3 - Gouvernance :

Une image, une photo, en disent plus, qu'un long discours, qu'un organigramme. 

 Autre façon de présenter l'ensemble de la Population Française, de la Gouvernance en partant du tout en haut  :

                          80% Population Française, celles et ceux qui subissent                                

Chaque tranche de la Société par l'emblème de la Tour EIFFEL, dans une "bulle"

Bulle 1


                 étage : Au sommet : L'ELYSEE  -   Présidence de la République :                                                           La Présidence de la République est la plus haute fonction du pouvoir exécutif de la République.                        Le Président est le chef de l'État, le chef des armées,  le garant  de la Constitution.                                                 C'est le personnage le plus influent de la Nation, à la tête de tous les organes constitutionnels, arbitre suprême de la vie politique, chef de l'exécutif il assume la présidence du conseil des ministres. Son élection au suffrage universel direct décidé par la réforme constitutionnelle de 1962, puis le passage du septennat au quinquennat à partir de 2002 ce qui entraîne l'organisation des élections législatives et présidentielle à quelques mois d'intervalles l'une de l'autre, la première suivant la seconde, rendant difficile toute nouvelle cohabitation, en renforçant encore son poids politique.      

Président : Nicolas SARKOZY


                                                 Bulle 2

                                                   2°étage 1/2  :  Plate forme  -  l'Hôtel MATIGNON  :  Le Gouvernement, les Ministères.                                 Le gouvernement français est l’un des organes majeurs de l’exécutif français. Il détermine et conduit la politique de la nation. Le Premier Ministre est désigné par le Président de la République pour déterminer et conduire la politique générale de la France, notamment en établissant le budget.


Premier Ministre : François Fillon


Il est habituellement choisi parce qu'il est à la tête du courant politique le plus puissant de la majorité parlementaire de l'Assemblée nationale, ou parmi ses représentants, sinon parmi les personnalités proches de ce courant majoritaire. Le Président de la République a toutefois la liberté de nommer une personnalité qui n'est ni député ni sénateur avant sa nomination à la tête du gouvernement : Cela a été le cas de Georges Pompidou, Raymond Barre, plus récemment de Dominique de Villepin. Une fois élu président de la République, Georges Pompidou déclara que  "le Premier Ministre n'est que le Premier des ministres".


L'exécutif :

                                                         Bulle 3

                                    Présidence 3°étage - Gouvernement 2°étage1/2

Hauts Commissaires : titre recréé pour Martin Hirsch de 2007 à 2010.
Les 
Le gouvernement français détermine et conduit la politique de la nation.

Tous les membres du gouvernement sont nommés par le Président de la République sur proposition du Premier Ministre. Les membres du gouvernement sont placés dans un ordre protocolaire précis, qui est donné par le décret relatif à la composition du gouvernement :
Le Premier ministre : Chef du gouvernement ;
Les Ministres d’État : Placés juste après le Premier Ministre, leur titre est aujourd'hui principalement protocolaire et sert à démontrer l’importance du ministre ou du portefeuille qu’il gère, voire les deux. Ils peuvent organiser des réunions interministérielles, normalement apanage du seul Premier Ministre. Par tradition, il leur est également permis de prendre la parole lors du conseil des ministres pour donner leur avis sur un domaine non rattaché à leur ministère.
Les Ministres : Ils dirigent les départements ministériels ;
Les Secrétaires d’État : Au dernier échelon de la hiérarchie ministérielle (sauf en cas d'existence de haut-commissariat), ils sont placés sous l’égide d'un ministre ou parfois du seul Premier ministre ;

Les Ministres délégués participent toujours au Conseil des ministres, quel qu’en soit l’ordre du jour. Au contraire, les Secrétaires d'État et hauts-commissaires n’y participent que lorsque l'ordre du jour les concerne.
Les Ministres délégués : placés sous l'autorité des Ministres et, plus rarement, du Premier ministre, ils reçoivent délégation de certaines compétences (pas de Ministre délégué dans le gouvernement Fillon.

                                               2° étage :Le Palais BOURBON, l'Assemblée Nationale : Composée de 577 membres.  Elle siège  au Palais Bourbon

                          Bulle 4

L’Assemblée nationale est une institution de la Ve République et forme, avec le Sénat une des chambres du Parlement français. A ce titre, elle vote la loi, contrôle l’action du Gouvernement, évalue les politiques publiques. Ses pouvoirs sont fixés par la Constitution. L’Assemblée vote les lois et en propose, avec le Sénat. On parle alors de projet de loi lorsque le texte est déposé par le gouvernement et de proposition de loi lorsqu'il émane du Parlement. En cas de rejet d'un projet ou d'une proposition de loi par le Sénat, le texte retourne à l’Assemblée nationale pour être amendé. Ce va-et-vient du texte de loi entre les deux chambres, jusqu'au vote d'un texte identique, est appelé « navette parlementaire » ou tout simplement « navette ». En cas de rejet d'un projet ou d'une proposition de loi par le Sénat, le texte retourne à l’Assemblée nationale pour être amendé. Si le désaccord persiste, une commission parlementaire mixte paritaire est créée, composée de 7 députés et de 7 sénateurs afin de régler la question. Un nouveau texte est alors proposé.                                 
Le Sénat au Palais du LUXEMBOURG : Composé de 343 membres, il est le représentant des collectivités territoriales, etc.

      Les sénateurs(trices) sont élus(es) par les grands électeurs, réunis dans chaque département au sein d'un collège électoral qui est composé comme suit :

Des représentants des conseils municipaux. Ils représentent 95 % du collège électoral.
Des conseillers généraux, les conseillers régionaux et les députés. Ils représentent 5 % du collège électoral.

Les sénateurs sont ainsi les élus(es) des élus(es), puisque désignés par le suffrage universel indirect, à savoir par les grands électeurs, qui ont eux-mêmes été élus au suffrage direct. Le collège électoral comprend environ 150 000 personnes :

                                            Bulle 5

                                         Cette bulle : L'ensemble qui représente le pouvoir :

                                                          Les ors de la République :

C'est là où tout se compliqueA part le Premier Ministre et quelques Ministres qui peuvent venir de la Société civile, ils/elles sont des élus(es). Les ors de la République, avec le pouvoir, l'argent, les honneurs les attirent comme le miel attire les abeilles.

Le spectacle trop souvent offert au sein des murs de l’Assemblée nationale, sur la scène médiatique, ou régulièrement en vigueur dans les pratiques des familles politiques en dit long sur la perversion et la désacralisation de la représentation publique.

Ceux qui par l’effet de leur volonté propre ou par la force des choses, ont la charge d’assumer un mandat politique doivent être conscients de la mesure et de la sobriété, de la discipline et de l’honneur que cela exige.

Entre relations équivoques avec les milieux d’affaires et "l’asservissement" aux organisations patronales, le gouvernement et les politiques donnent aux Françaises et Français une image déplorable de la fameuse "démocratie exemplaire"ou "irréprochable" brandies comme un étendard par le Président de la République.

A tel point qu’on apprend que : "Pour 60% des Français, les "affaires" impliquant ou laissant soupçonner des membres du gouvernement sont le signe que les hommes politiques "sont le plus souvent corrompus".

                      Les intérêts personnels priment trop souvent sur les intérêts collectifs.

                                                                       Bulle 6

1°étage : 20% de la population - Les affidés(es) et nantis(es),  les privilégiés(es), l'Etat,  Administrations, banques, Grande distribution, Grande Entreprise, cadres supérieurs, médias, syndicalistes, etc. celles et ceux qui sont à l'aise, qui ne craignent : ni la rigueur, ni l'austérité.

Ces 20% de la population Française se partagent sans vergogne 80% des revenus, la richesse de la France. 

C'est leur "tambouille" bien personnalisée en vase clos avec les étages supérieurs. La vie est sans problème et joyeuse.                                            

Avec la devise : Tout pour nous, des miettes pour les autres. 

                                          Bulle 7

L'équation :

Bulle 1 + Bulle 2 + Bulle 4 + Bulle 6 = Bulle 5 + Bulle 6 =      Les Politiques et la Gouvernance, les nantis(es), les affidés(es) + les 20% de privilégiés(es).

De droite ou de gauche, nous sommes manipulés(es). C'est la même tambouille que l'on nous mijote et sert à longueur de journées, de mois, d'années, de décennies. Avec des assaisonnements, mixtures et sauces différentes suivant leurs propres intérêts.

Le changement viendra par le bas, par la bulle 8, à condition de changer de logiciel, afin de se mettre à l'heure de l'internet positif et respectueux, par le simple bon sens.

                                                                  

                                          Bulle 8

                                                 Rez de chaussée : Au niveau du sol, les 80% de la population qui subissent, ingurgitent, s'empiffrent de cette tambouille indigeste, la malbouffe préparée et servie onéreusement par les étages supérieurs.
Ces 80% de la population(les Makayas et Makayettes) se partagent les restes soit 20% des revenus, de la richesse, qui sont répartis inégalement sur l'ensemble des Françaises et des Français. 


D'où ce problème crucial de répartition équitables des revenus et richesses, qu'il est urgent à solutionner ?.

Tout découle de là : Un programme sérieux et concret.

Il faut inverser ce type de racket des richesses.

Les 20% de la population (Nantis(es) doivent percevoir 20% du revenu, de la richesse.       Ces 20% de la population française sont celles et ceux qui se gavent de 80% du revenu, de la richesse de la France.  

                                            Bulle 9

La population Française dans son ensemble
 

Les 80% de la population (Makayas et Makayettes) doivent percevoir 80% de la richesse, du revenu. Ces 80% de la population française se partagent actuellement les miettes et les rogatons.

Pour la Gouvernance : Il ne s'agit pas uniquement de dépenser moins. Il importe au moins de dépenser efficacement. Autrement dit, ne pas gâcher l'argent du contribuable. Pourquoi les Français consentent - ils si difficilement à l'impôt ?
 
La réponse ne relève pas seulement de l'avarice de l'égoïsme mais aussi du sentiment que les fonds publics ne sont pas bien employés. Il n'est sûrement pas plaisant pour les administrations de soumettre leurs comptes à un contrôle.

Mais cela présente un grand avantage : Garantir aux Français que leurs contributions permettent d'assurer un prix compétitif des prestations aussi précieuses que l'emploi, l'éducation, les soins, les transports, ou la sécurité.

La mesure de l'efficacité de la dépense publique peut encore faire de grands progrès les Françaises et les Français ont beaucoup à y gagner.

C'est aussi obligé la Présidence de la République à réfléchir sur la pertinence de ses dépenses.
Sa vertu d'exemplarité aura peut-on espérer, un effet d'entraînement sur les échelons inférieurs et en les encourageant à des dépendances sobres.
Les réformes sont indispensables, elles doivent être objectives, équitables, justes.

Plus jamais :

Tout pour nous, des miettes pour les autres,

Désormais : Des revenus et richesses équitables

 La bulle 8 doit devenir : objective, équitable, juste pour les Françaises et les Français :

Pour cela, les bulles de 1 à 7 doivent disparaître, dans le temps c'est inéluctable, on ne peut plus vivre à crédit en pratiquant de la cavalerie. La bulle 1 doit montrer l'exemple. Où, elle se modifie en profondeur par une nouvelle gouvernance, rajeunie, diversifiée, compétente, ayant la "niaque", la volonté de réussir. 

Où, elle continue à pratiquer son système de "cavalerie" : C'est la France entière qui sombrera, que ce soit la droite ou la gauche aux leviers de commande.

A ce jour, dans les 80% de la population, au ras des "pâquerettes" il y a :

Celles et ceux qui survivent et vivent à peu près normalement : Cadres moyens et cadres, Ingénieurs, Chercheurs, Agents de maîtrise, Fonctionnaires et assimilés(es), Ouvriers spécialisés et ouvriers, Certains(es) commerçants et artisans, Certaines professions libérales, etc.                                                                                    

Celles et ceux qui souffrent énormément : Chômeurs - Retraités(es) - SDF - Laissés pour compte - Malades - Handicapés(es) - etc.

Pourquoi la Tour Effel ? : Au cours de mon parcours professionnel avec certaines relations, les circonstances et les chances de la vie, des agapes avec des élus se sont faîtes pendant un certain temps dans les restaurants autour de l'Assemblée Nationale.

A la dernière décennie, c'était "la cantine de luxe"des députés, le restaurant qui se situe au quatre ou cinquième étage d'un immeuble derrière l' Assemblée Nationale(rue de l'Université). ( Accès par des couloirs souterrains et ascenseurs ).

A chaque fois je me suis retrouvé en face de la Tour Effel que l'on aperçoit en partant du premier étage (photo dessus), les nantis(es)et affidés(es). 

Avant d'accéder au restaurant, j'ai eu l'occasion d'apprécier les ors (les richesses) de notre République.
Ce qui m'a permis de comprendre un peu mieux les élus(es) qui s'accrochent aux délices du pouvoir, aux honneurs, à l'argent facile avec ses dérives, puis aux inévitables dérapages.

Au fil des ans, de la simple demande verbale du début pour l'arrivée de l'élu (dont le rendez - vous avait été fixé à l'avance), l'élu venant vous accueillir. Ces derniers temps, une vérification plus poussée de l'identité et gel de la carte d'identité avec la présence de l'attaché parlementaire.

Le passage devant et dans le système d'alarme qui paraît très sophistiqué. Puis l'Attaché Parlementaire vous conduit au bureau de l'élu et quel bureau ! Après les civilités d'usage, le dialogue engagé, l'on se dirige vers les agapes à travers un dédale d'ascenseurs, de couloirs souterrains. Ce qui aurait du faire réfléchir ces élus(es) sur l'évolution de l'insécurité, de leurs entourages, des dérives diverses.

Les entretiens que j'ai eu, ont toujours été étayés par un courrier, un document, un dossier.

Du restaurant en apercevant la Tour Effel du premier étage au troisième étage. (ci-joint, ci-dessus).

Le dialogue engagé était forcément orienté sur la Politique, la Société FRANCE, les comportements et les conversations des élus(es).

J'ai dit, à mon vis à vis : la Tour Effel en face de nous représente bien le système pyramidal de notre Politique Française.

Les députés et les sénateurs vous êtes au deuxième étage, lorsque vous daignez regarder en bas vous n'apercevez que des "billes" qui se déplacent.

Entre le 2° et 3° étage, le 2° et demi(plateforme), c'est le gouvernement qui ne voie que des "moucherons".

Au troisième étage (le très haut), la Présidence de la République qui ne voie pas grand chose, c'est des "fourous"(insectes invisibles du Gabon qui piquent énormément).

De votre hauteur, vous n'êtes pas sensible à l'impact de votre politique sur la vie des individus(es), vous êtes pris dans la nasse des technocrates qui ne travaillent que sur des chiffres et des statistiques, surtout pour eux/elles.
Très souvent ils se référent aux, pays étrangers, ce qui n'a rien à voir. Nous avons nos fromages, notre agriculture, notre patrimoine, nos régions, notre culture, etc. Nous sommes d'abord toutes et tous avant tout : Françaises et Français. 


Constatant que notre entretien paraissait être écouté par nos proches voisins avec un certain intérêt, je changeais un peu de ton car les échanges verbaux étaient un peu vifs. Il n'y avait aucune agressivité de part et d'autre.

Globalement, je restais sur mes positions sur le manque de la vraie communication, c'est - à - dire entre celle verticale et celle horizontale, notamment avec la complicité des médias du très haut, de l'Audiovisuel dont la Télévision qui est totalement verticale.

Même les Télévisions que l'on nous dit "Locales" actuelles ne sont que des clones des Télévisions actuelles du haut.

Premier pas vers l'espoir et le renouveau. Sans rigueur, sans austérité. Avec impartialité et égalité :

La France traverse une période plus que difficile, plusieurs causes : laxisme, laisser - aller, je-m'en-foutisme, incompétence, indifférence. Renfermer dans les bulles (ci-dessus).

D'où et pour une Gouvernance Nouvelle.

Cette période était prévisible. On ne peut pas toujours vivre au - dessus de ses moyens, de ses revenus. Vivre aux frais de la Société, de plus, vivre à crédit, il y a une limite dans le temps à ne pas franchir. Celle - ci a été franchie depuis des décennies. Elle était déjà devenue insupportable sous les Gouvernances Mitterrand et Chirac où elle a explosé.

Sous Chirac, pendant ses deux mandats les dépenses de l'ELYSEE ont été multipliées par dix.
Il me semble qu'elles pourraient être divisées au moins par deux.

Le Premier Ministre François FILLON avait déclaré être à la tête d'un Etat en situation de faillite(septembre 2007).

"Je suis à la tête d'un état qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d'un état qui est depuis quinze ans en déficit chronique, je suis à la tête d'un état qui n' a jamais voté un budget en équilibre et cela depuis plus de 25 ans. Cela ne peut plus durer".

"Si la France était une entreprise, un ménage, elle serait en cessation de paiement" avait expliqué le Premier ministre en visite en Corse. Avant de se rétracter.

Depuis, qu'est-ce qui à changer ?. Rien : Si non pire, la situation s'est encore très dégradée. Elle est insupportable.

Avec Nicolas SARKOZY, malgré sa volonté pour nous abreuver de ruptures(avec le passé), etc., cela continu et s'est même amplifié. Bien sûr on nous ressasse les crises, qui ont bon dos.
Il est, ni plus, ni moins, actuellement dans la foulée de ses prédécesseurs.

La France depuis des décennies vit au-dessus de ses moyens et à crédit pour son fonctionnement, elle fait des emprunts pour boucher ses trous, d'où, ce que l'on appelle : Faire de la "cavalerie"en terme bancaire. Ce qui est un délit, d'où répréhensible.

L'échéance est arrivée, il faut régler la facture, celle - ci est très importante. Dette publique : plus de 1500 milliards d'euros. Un budget annuel en déficit permanent depuis le Giscardisme.

Il ne fait aucun doute, la France s'appauvrit, ce n'est pas la faute à celles et ceux d'en bas. Elles et ils subissent la mauvaise économie faite par les différentes Gouvernances (droite et gauche) confondues.

La polémique sur le terme "rigueur", une dureté appliquée avec une sévérité inflexible. Une grande fermeté pour appliquer les règles afin de régler les dysfonctionnements de la Gouvernance.                                                                                                   
ou              

"Austérité", par une politique économique pour la maîtrise des coûts : Réduction des dépenses publiques par des mesures drastiques, par le contrôle des revenus et des prix contre la cherté de la vie.

Pour nous, la rigueur, l'austérité, c'est des grands mots, en politique "Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais". Celles et ceux d'en bas paierons les pots cassés, ce qui est inadmissible. Elles et ils n'y sont pour rien dans ces Gouvernances sans retenues, débridées et désordonnées.

Par qui en est - on arrivé à cette situation ? : Par les Fossoyeurs de l'Etat et de la Démocratie qui travaillent à la ruine de la France. Terminer les époques des cigales - Redevenons des fourmis.

Les trois principaux Fossoyeurs de la France :
Avec la complicité syndicale : Salariés(es) - Patronat ou Organisations syndicales -

L'Etat( la Gouvernance) - La Grande Distribution(Grossistes et Industriels) par la cherté de la vie(marges indécentes) - Les Conseillers et experts en tous genres, de toutes sortes, qui rapportent, disent et font n'importe quoi.                                        L'on peut ajouter  la Presse et l'information, dont l'Audiovisuel avec la Télévision. Rubriques : Audiovisuel

Viennent ensuite les politiques élus(es) de toutes tendances jusqu'aux Conseils Généraux pour leurs égos, le moi - Les syndicats( Salariés(et - Patronat), principalement les dirigeants qui en font leur fond de commerce pour eux/elles-mêmes.
L'Etat et les Gouvernances :

L'Etat et les Gouvernances doivent diminuer leurs dépenses de 15%, pas à la Saint-glin-glin, dans l'immédiat.

L'Etat doit commencer par donner l'exemple en réduisant son budget de façon drastique.

Ses dépenses, par son train de vie.
Revoir les niches fiscales en les adaptant à la situation économique.
Par ses gaspillages divers( Primes et rémunérations non mérités), doublons(Retraites), traitements trop élevés. Voir chez lamakayette à la rubrique,  Accueil - Sous rubrique - Projet et Suggestions de la Makayette du 15 janvier 2010.

Les gouvernances reposent sur quatre principes fondamentaux :
La responsabilité,
La transparence,
L'état de droit,
La participation,
Les gouvernances désignent l'ensemble des mesures, des règles, des organes de décision, d'information d'une institution ou d'une organisation qu'elle soit publique ou privée, régionale, nationale ou internationale.

Les gouvernances ont pour but de fournir l'orientation stratégique, de s'assurer que les objectifs sont atteints, que les risques sont gérés comme il faut et que les ressources sont utilisées dans un esprit responsable. Elle veille en priorité au respect des pouvoirs publics, partenaires, actionnaires, employés(es) et salariés(es)... et à faire en sorte que leurs voix soient entendues dans la conduite des affaires.

Initialement utilisé pour désigner la manière dont un gouvernement économique, politique et administrative et gère les ressources d'un pays en vue de son développement, le concept de "gouvernance" a ensuite été étendu à la gestion des entreprises.

Les gouvernances d'entreprises correspondent à l'articulation entre les actionnaires et la direction de la société, c'est-à-dire plus particulièrement au fonctionnement du conseil d'administration, directoire ou conseil de surveillance, des conseillers et experts, etc. Voir ci - dessous :Les Conseillers et experts.

La Grande Distribution (Grossistes et Industriels):

Les industriels et distributeurs profitent des variations de prix agricoles, plus particulièrement des baisses, pour accroître fortement leurs marges, notamment sur les fruits et légumes, la viande de boeuf et de veau , la volaille, le porc et le lait, etc.

La Grande Distribution - Les Grandes surfaces peuvent diminuer leurs prix de vente de 15%. La Gouvernance et l'Etat doivent remettre de l'ordre dans les lois du commerce entre le réel prix de revient et le prix de vente par les cascades d'intermédiaires bidons qui ne servent qu'à se servir au passage. 

La loi dite : LME ne sert à rien, bien au contraire, elle légalise les abus.
Revoir les Marges abusives - Pourcentages - Rabais - Ristournes - Marges arrières - Promotions - Avantages divers, etc.

En finir avec la pression sur les fournisseurs pour diminuer toujours les prix au détriment de la qualité et la mise en difficulté des entreprises.

Revoir entièrement le système de vente au détail : Soldes - Braderies - Promotions - Ristournes, etc. Ce qui favorise les inégalités (Sociales). D'où conflits. A supprimer.

Revoir le Gaspillage par cet abus de la publicité démentielle de prospectus, journaux, revues, etc.

Ce qui doit se traduire par une vraie valse des étiquettes et une baisse de 30% qui se répercutera sur la diminution de la cherté de la vie, d'où augmentation du pouvoir d'achat de 30%. Ceci sans toucher aux investissements et à la croissance.

Conseillers et Experts

C'est là que ça ne va plus à cause des Conflits d ’intérêts, par le biais d’influence et des moyens détournés pour résoudre des problèmes, afin d'atteindre le but fixé.

Un maître dans le système politique ( il n'est pas le seul ) pervers Français vient de déclarer : "Il y a un problème dont on ne parle jamais (...) c'est l'effet du vieillissement sur la hausse des dépenses d'assurance-maladie et la manière dont on va le financer".
Alain MINC a proposé, vendredi 7 mai, que les dépenses de soins des "très vieux" soient imputées à leur patrimoine ou à celui de leurs ayants droits.

Comment un homme qui se prétend intelligent peut - il arriver de dire une ineptie, une "connerie" pareille ?. Ecole des Mines de Paris - Ingénieur civil des Mines - Sciences PO - Ecole Nationale d'Administration (ENA).

Ce personnage, Conseiller du Président SARKOZY : Inspecteur des finances - Ex-Directeur financier de la Compagnie de Saint-Gobain - Ex-Vice-président général des Compagnies européennes réunies CERUS.
Président de AM Conseil.
Ex-Président du conseil de surveillance de la SA-Le Monde
Ex-Président de la Société des lecteurs du Monde
Membre du Conseil de Surveillance de Pinault-Printemps-Redoute
Administrateur de : Valeo, Yves Saint - Laurent SA, Fnac, Société d'Investissement Iéna, Groupe Moulinex, Lagardère, etc.

Il prend comme exemple le cas de son propre père. "J'ai un père qui a 102 ans, il a été hospitalisé 15 jours en service de pointe. Il en est sorti. La collectivité a dépensé 100 000 euros pour soigner un homme de 102 ans. C'est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner quelques mois ou, j'espère, quelques années de vie. Je trouve aberrant, quand le bénéficiaire a un patrimoine, ou quand ses ayants droit ont des moyens, que l'Etat m'ait fait ce cadeau à l'oeil.

Son père va bien, tant mieux pour lui et sa famille. Où le bât blesse, lorsque l'on a la chance d'avoir pu faire des études avancées grâce à ses parents.

Etre personnage qui "conseille" les Grands de la Politique, des Affaires, de l'Industrie, etc., et ne pas prendre en charge le financement de la santé de son père. Je trouve cela affligeant, déplorant et lamentable.

Il "conseille" le Président alors qu'il n'en connaît même pas le vrai financement, en fait il est effectué par la Sécurité Sociale. D'où les doutes sur ses connaissances et ses conseils.
Son passage au journal Le Monde, le journal s'en est jamais relevé. Il risque de passer à un organisme étranger dans les prochains jours.

Lorsque l'on a un patrimoine, des rémunérations importantes, la morale voudrait que la prise en charge soit prise par la famille.

Il n'est pas le seul dans ce contexte, un exemple : Un autre personnage aussi connu qu'Alain MINC dans un autre domaine, patrimoine - milliardaire en francs, un frère en retraite importante. Père possède un patrimoine( propriété, immeuble). 

Leur père à une époque a eu un problème de santé, début de la maladie d'ALZHEIMER. Cette maladie difficile a détecté au début évolue assez rapidement. Actuellement, il n'est que l'ombre de lui-même, c'est triste. Se reporter sur le site : lamakayette.eu , à la rubrique Santé qui traitera en partie de cette maladie.

Pour redire que notre Société actuelle n'a plus de morale, n'a plus de bon sens.

La morale et le bon sens sont un ensemble de principes de jugement, de règles de conduite relatives au bien et au mal, de devoirs, de valeurs, parfois érigés en doctrine, qu'une société se donne et qui s'imposent autant à la conscience individuelle qu'à la conscience collective. 

Le bon sens : c'est la faculté de bien juger, bien raisonner , bien argumenter.


Ces principes peuvent varier selon la culture, les croyances, les conditions de vie et les besoins de la société. Ils ont souvent pour origine ce qui est positif pour la survie, du peuple, de la société.

Les termes "éthique" et "morale" ont des sens proches et sont souvent confondus. L'éthique est plutôt la science et l'étude de la morale.

Obligation d'avoir le budget 2011 en équilibre. 

De renégocier la Dette Publique.

Redevenir crédibles et responsables vis à vis de l'extérieur qui pour l'instant nous prend pour des cigales et des GRECS.
Syndicats - Salariés(es)- Patronaux
Un syndicat est une association qui regroupe des personnes physiques et morales pour la défense et la gestion d'intérêts communs.

Pour les salariés(es), il désigne les organisations de défense de l'intérêt des salariés (ouvriers, employés ou cadres), souvent désignées sous le sigle « OS » (organisations syndicales) et protégées par une législation particulière (liberté syndicale, droit de grève, etc...) ce qui résulte d'une longue histoire.

A l'heure actuelle pour des résultats contestables dus au conservatisme, l'obscurantisme par leurs attitudes de s'opposer à l'évolution de la Société.

La France est très malade, pas de dialogues positifs, sortes de chantages permanents, les grèves à répétitions. Ils appuient d'avantage sur la tête pour l'enfoncer encore plus sur ce déclin depuis plusieurs décennies, ce qui est bien réel.

Pour le patronat : Deux organisations principales : Le MEDEF - La CGPME.

Le MEDEF(Mouvement des entreprises de France), est une organisation patronale représentant les dirigeants des entreprises françaises. Il s'agit donc en fait d'un mouvement d'entrepreneurs de France(généralement grandes entreprises).

La CGPME ( Confédération Générale des petites et moyennes entreprises ) est une organisation patronale interprofessionnelle, privée et indépendante, dont la représentativité est officiellement reconnue.

Elle assure la représentation et la défense de l'ensemble des petites et moyennes entreprises, tous secteurs confondus (industrie, commerce, services, artisanat), au niveau national, tant auprès des pouvoirs publics que des partenaires sociaux, ainsi qu'au niveau international.

Elle regroupe à la fois des fédérations professionnelles et des structures territoriales interprofessionnelles. 

Tour Eiffel : suite

Malgré ce contexte et alors que la TSF n'en est qu'à ses balbutiements, Gustave Eiffel soutient à ses frais le projet du capitaine en acceptant qu'il installe une antenne au sommet de sa tour.

L'expérience se révélera un succès et on sait maintenant à quel point il s'agissait d'une technologie d'avenir.

Le réseau de TSF à usage strictement militaire dont fait partie l'émetteur de la tour Eiffel va basculer vers un usage civil à partir des années 1920.

À partir de 1921, des programmes radio sont régulièrement diffusés depuis la tour Eiffel et Radio Tour Eiffel, bien connue des Parisiens, sera officiellement inaugurée le 6 février 1922.

En 1925, la tour Eiffel sert de cadre aux débuts de la télévision en France. La technique s'améliore et des émissions encore expérimentales sont proposées entre 1935 et 1939.

À la Libération l'émetteur Telefunken du Fernsehsender Paris est utilisé pour les premières émissions en 441 lignes.

Après son incendie il sera remplacé par un émetteur 819 lignes en service jusqu'à l'arrêt des émissions en noir et blanc de TF1. La télévision se répand ensuite dans les foyers, d'abord en noir et blanc, puis en couleur.

En 1959, l'installation d'un nouveau mât de télédiffusion fait culminer la tour Eiffel à 320,75 mètres et arrose 10 millions de personnes. Enfin, en 2005, un émetteur pour la télévision numérique terrestre est installé.

4 - Pour une Gouvernance nouvelle

15 avril 2010

Le Gouvernement FILLON ne brille pas par son efficacité.

Il ne fait aucun doute, sa Gouvernance actuelle est à bout de souffle.

Il faut un souffle nouveau par un changement radical de personnes aux commandes élus(es), responsables, sur le retour.

En injectant du sang neuf sélectionné en partant du haut de la pyramide, de l'ELYSEE - la Présidence de la République. Conseillers(es). En descendant,  MATIGNON, le Gouvernement.

C'est là que le bât blesse, le point sensible pour mettre en place à la tête une personne intelligente, énergique, courageuse, un caractère bien trempé, vivante, un vrai franc-parler.
La cerise sur le gâteau, qui passe bien dans la communication : Radio - Télévision.

Ce type de personne existe, une à gauche, une à droite, une Europe écologie, les noms : La Makayette les dévoilera sur son site.

20% Population : "les nantis"

Ces 20% de la population française sont celles et ceux qui se gavent de 80% de la richesse de la France.

Tout pour nous, des miettes pour les autres.

80% Population, à vous les rogatons.

Actuellement ces 80% de la population française se partagent donc, les miettes et les rogatons. C'est pourtant elle qui fait la richesse du pays par le travail, l'exécution, la production.